Mon voyage en Angleterre: une étape essentielle de la vie étudiante – Partie 2

Aller en vacance à Londres :

Par conséquent, j’ai dû m’arranger : à Londres, tout va vite, j’ai surtout dépensé en logement, grâce à une auberge idéalement situé dans le centre, mais cela valait bien le coup, parce que je me suis essentiellement déplacée à pied, ce qui m’a évité parfois de prendre le métro (Il faut savoir que vous ne payez que le chemin que vous faites en métro. En effet, ce n’est pas comme à Paris où c’est un “forfait” pour le ticket de métro).

A Cambridge et Plymouth, on a été hébergé autrement : chez l’habitant à Cambridge, et nous avons trouvé un hôtel par trop cher à Plymouth. Nous avons réellement été bien accueillie, on nous a donné beaucoup de conseils pour visiter quelques coins sympas. Bon, par contre, il faut avouer que la nourriture n’est pas forcément top, étant donné que les français sont peu habitués aux mélanges anglais, et même à leur cuisine de manière générale. Je dois avouer qu’à Cambridge, la dame qui accueillait certain d’entre nous n’a pas eu beaucoup de succès avec sa cuisine… Cela dit, tout reste assez cher, alors il est possible de partir avec quelques denrées peut se révéler particulièrement utile !

Très clairement, Londres est une ville qu’il faut avoir vu dans sa vie : les autres villes d’angleterre que j’ai visité étaient vraiment agréables, à la fois pour les expériences de vie que j’ai pu faire, mais aussi parce que mes séjours se sont déroulés calmement.  Londres, reste différente car un peu plus démesuré (moins que New York ou Tokyo certes). J’ai été séduit par son aspect cosmopolite : South Kensington comme quartier français, le Chinatown londonien, le centre-ville qui regorge de superbes boutiques, souvenirs et vêtements…Pour faire quelques économies, il existe aussi quelques grandes friperies très réputées. Piccadilly Circus est vraiment sympa : on s’y sent bien, comme dans un grand espace, une grande bulle dans laquelle on serait seul au monde. Par contre, le centre de Londres est vraiment à éviter durant les soldes : impossible de faire tenir tout le monde sur les trottoirs et je ne parle même pas des boutiques ! Mais Londres possède aussi un aspect culturel : hormis tous les grands monuments historiques comme Westminster, Big Ben, le Tate Modern (un musée très réputé), il y aussi des théâtres, retraçant l’histoire de Shakespeare (et moi qui en suis fan, j’ai grandement apprécié !).

london fish eyes grande roue londres
En définitive, l’Angleterre est pour moi une référence, le genre de pays dans lequel on peut se rendre sur un coup de tête, si l’on a envie de se dépayser sans pour autant parcourir des milliers de kilomètres ou bien se ruiner. Le bon plan parfait pour étudiant !

2 Replies to “Mon voyage en Angleterre: une étape essentielle de la vie étudiante – Partie 2”

  1. Il n’y a rien de mieux que les séjours linguistiques pour apprendre une langue étrangère. Je suis allé plusieurs fois en Allemagne et en Angleterre pour parfaire l’apprentissage de ces langues étrangères. C’était il y a bien longtemps, et toutes les structures d’accueils actuelles n’existaient pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*