Pourquoi le camping en France est à nouveau socialement élevé

Les français voyagent de nouveau davantage avec des caravanes, des camping-cars et des tentes. Selon la devise : Oui, nous campons ! Puriste ou piquant, romantique ou tout simplement inconfortable – à quoi servent les vacances en plein air ?

26 millions de nuits de camping

“Il y a de plus en plus de camping chaque année. Il s’agit d’une tendance claire à long terme. L‘industrie du camping Calvados n’a cessé de croître”, explique Martin Zöllner, chef du département des services touristiques des campings de l’ADAC.

En 2013, il y avait 26 millions de nuitées de camping en France pour la première fois, rapporte l’Association française du tourisme. Près d’un million de caravanes et de camping-cars sont autorisés, ainsi que les campeurs permanents et les jeunes touristes sous tente.

Presque tous les français ont campé à un moment ou à un autre, et presque tous les ménages ont une tente au sous-sol. D’abord comme un enfant avec les parents dans la caravane en grand voyage, puis avec l’amour des jeunes dans la tente. Plus tard peut-être avec la propre progéniture sur le terrain de camping de la mer Baltique et de la mer Adriatique ou aussi avec le camping-car à travers les Etats-Unis et l’Australie.Certains la quittent à ce moment-là, d’autres ne peuvent pas s’arrêter là. Il y a des amateurs de camping et des détesteurs de camping, et ils s’équilibrent à peu près.

Selon une enquête Forsa, un Allemand sur deux n’aime pas du tout les vacances avec des camping-cars, des caravanes ou des tentes. Ce que certains trouvent puriste et romantique est tout simplement inconfortable pour d’autres.

“Cette forme autodéterminée de vacances en plein air est particulièrement demandée aujourd’hui par les plus hauts salariés, qui sont par ailleurs fortement impliqués dans leur vie professionnelle, et par les ” nids vides “, dont les enfants ont depuis longtemps quitté la maison et qui ont beaucoup de temps libre “, explique Martin Zöllner.

Et où vont vos voyages ? Beaucoup de français préfèrent camper dans leur propre pays. Et quand le temps se dégrade, ils se déplacent comme des nomades, là où le soleil brille. L’Italie et la France suivent dans le classement.

Le camping semble sortir du coin sale. Dans l’Allemagne de l’après-guerre, dans les années 1950, de nombreux groupes de la population ne pouvaient s’offrir que des vacances modestes, de sorte que le camping relativement bon marché est devenu un phénomène de masse.

Mais lorsque les forfaits de transport aérien sont devenus plus abordables, les “escargots sur roues” avec self-catering ont acquis une image piquante. Le “client régulier de tous les campings”, comme l’écrivain Horst Krüger l’a écrit avec haine, était le “petit bourgeois”.

Le sociologue Werner Georg a également décrit Camper comme étant ceux que les “trendsetters du tourisme considèrent comme la ligne du bas de la hiérarchie de stratification symbolique”. Pendant des années, le camping a été considéré comme une solution de fortune nécessaire, car rien de mieux n’était possible. Mais cela n’est plus d’actualité.

Campings pour marins et nudistes

Les campings français investissent en tout cas énormément dans l’équipement et les équipements de loisirs. Il y en a pour les cavaliers et les golfeurs, pour les marins, les sportifs d’hiver et les archers. Certains ont des thermes, des restaurants, des animations, des vélos électriques à louer, de l’hydromassage, des jardins d’enfants, des piscines pour chiens et des plages nudistes.

Pendant ce temps aussi ces vacanciers sont déjà servis, qui apprécient les vacances de camping en soi, mais ne veulent pas se charger avec la caravane ou le camping-car ou la construction de tente. Des bungalows meublés, des tentes et même des cabanes dans les arbres sont à leur disposition.

Le camping est-il abordable ?

L’inconvénient de cette hausse est que les prix sont en hausse. Le camping est-il vraiment aussi abordable qu’il l’est ? Le prix moyen européen par nuitée sur un camping en 2013 était de 32,96 euros, en France de 27,90 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*